Qualité de vie et Santé au travail : les outils

L’analyse des accidents du travail par la méthode de l’arbre des causes

L’arbre des causes : cela sert à quoi ?

Identifier les causes profondes d’un accident du travail pour une prévention efficace, c’est ce que propose la méthode de l’arbre des causes.

L’analyse des accidents entre dans les catégories de méthodes dites « a posteriori » puisque l’accident est survenu. Elle peut être séparée de l’aspect « enquête ».

L’enquête : mettre en évidence le comment, cela s’est passé ?

L’enquête vise à décrire les circonstances globales de l’accident. Elle peut donner lieu à un document dans lequel seront identifiés les nom et prénom de la victime et des témoins, les circonstances globales de l’accident, la date, le lieu, le type de blessure… .

L’analyse des accidents par la méthode de l’arbre des causes : mettre en évidence le pourquoi cela s’est passé comme cela ?

Un postulat : la mulcausalité !
L’objectif de la méthode de l’arbre des causes est de mettre en évidence, sans interprétation, l’enchaînement causal des faits qui a donné naissance à l’accident.

Elle a pour avantage de procurer au CSE/CSSCT un raisonnement rigoureux basé sur des règles logiques de causalité.                

Celles-ci imposent en effet d’interroger chaque fait pour remonter le plus loin possible dans la genèse des accidents.

Les analyses ainsi obtenues sont riches et approfondies et donc très utiles sur le plan préventif et sur le plan curatif.

Elles permettent également en rendant possible l’objectivité de dépassionner le débat autour de l’accident ou l’évènement dommageable.

L’exploitation d’un arbre des causes

1/ L’approche curative : supprimer des causes

Une fois l’arbre des causes construit, il s’agit de définir des moyens pour supprimer le plus de causes possibles, pour que l’accident tel qu’il s’est produit ne se reproduise pas.

La capitalisation des arbres des causes permet d’identifier et de supprimer des causes communes à plusieurs accidents.

2/ L’approche préventive : identifier les « facteurs potentiels d’accidents »

Les familles de risque constituées à partir d’un regroupement de causes, permettent de détecter des situations à risques pour passer dans le champ de la prévention.

Dans quels cas utiliser cette méthode ?

A chaque fois que se produit un accident, dans l’idéal. Toutefois, chaque établissement peut définir ses propres critères d’utilisation.

Intérêt de cette méthode

Premier atout : Elle permet d’identifier un ensemble de dysfonctionnements. Elle contribue à l’amélioration de la qualité, de la sécurité et de la santé dans l’établissement.

Second atout : Elle est réalisée en groupe. Elle favorise l’expression et la recherche collective des causes, des faits. En ce sens, elle contribue à l’amélioration de l’écoute  de chacun. C’est un outil de communication.

Pourquoi être accompagné ou se former ?

Force est de constater que de nombreux arbres des causes contiennent des “manques de solutions”. Or, si on utilise cette méthode, c’est justement pour éviter d’aller directement aux solutions. Il s’agit de s’approprier un mécanisme de raisonnement différent.

Fort de son expérience dans ce domaine et de sa maîtrise de l’arbre des causes, SLCONSULTANTS vous accompagne dans l’analyse, dans la définition des mesures curatives et dans l’exploitation globale des résultats de l’analyse afin de contribuer à la détection précoce des risques et réduire la vulnérabilité des organisations.


Auteur : Sophie Lefeuvre, SLCONSULTANTS